ATG#81 : Les Geeks & l’élue de la République

Home  /  A la une  /  Current Page

Ouf, on commençait à prendre du retard, mais quel épisode! Presque trois heures consacrées à découvrir une de nos institutions les plus importantes de la République : l’Assemblée Nationale. Et c’est grâce à la présence de Laurence Abeille, députée écologiste du Val-de-Marne qui à très sympathiquement accepté de passer la soirée en notre présence et répondre aux questions de l’équipe de l’ATG. Présents pour cette mission exceptionnelle, Lord Ton Père et ses questions à spectre large, Nico (et son « zobjet » étrange ou étonnant), Klaims et sa rubrique Vidéoludique et enfin Herbi pour de précieux conseils de lecture SF. Merci encore à Laurence et à son assistante (plus que patiente) Yasmine d’avoir participé à notre modeste podcast et ça restera, pour moi, comme un des meilleurs épisodes que nous ayons fait. Un fois n’est pas coutume, nous avons réalisé un reportage avec Nico pour interroger César de la société Liegey Muller Pons (LMP) qui commercialise un logiciel de gestion de campagne électorale. Merci César pour tes réponses et ton accueil. A bientôt les amis, pour un ATG consacré à l’intelligence artificielle qui est déjà en boite. Au boulot pour le montage!

Les 2h52 en compagnie de Laurence Abeille en mp3 sont directement téléchargeable ici : ATG#81 : Les Geeks & l’élue de la République


Comments

  1. Sabine dit :

    Merci pour cette émission passionnante, comme toujours.
    Remarque intrigante sur la voix des femmes qui ne porte pas assez : est-ce une question d’éducation ?
    Les actrices et les chanteuses lyriques, notamment, ont une voix qui porte parce qu’elles ont appris des techniques spécifiques.
    En plus de soigner leur langage corporel et leur image, faudrait-il que les femmes politiques travaillent leur voix ?

  2. EwieFairy dit :

    Coucou,

    C’était une émission intéressante, notamment sur le fonctionnement de l’assemblée.
    Mais je tiens quand même à souligner une chose qui m’a posé problème, la « blague » de « une petite opération et tu te présentes en tant que transsexuel·le »… Alors je suis transgenre (le terme « transsexuel·le » n’est plus utilisé aujourd’hui mais ce n’est pas le problème) et ça m’a fait l’équivalent d’un coup de poing dans le ventre.
    Cela se voulait drôle et décalé mais ça ne l’est pas pour les personnes concernées. Être transgenre ne se résume pas à une « petite opération » (et d’ailleurs pour beaucoup, il n’est même pas question d’opération) et nous ne sommes pas une sorte de troisième catégorie cheloue pouvant être utilisée pour une parité parfaite à l’assemblée.

    Les personnes transgenres sont des gens comme tout le monde, que ce soit des hommes, des femmes et des personnes qui sont en-dehors de cette vision binaire de leur propre genre… Tout cela est complexe pour des gens qui ne s’y connaissent pas et je ne vous demande pas de vous y pencher. En revanche… je vous demande d’éviter les blagues de ce style qui ne sont pas drôles et malvenues dans une émission écoutée pour nombre de gens… Parce qu’une « blague » de ce style pourra être reprise et ça continuera, or notre vie est assez compliquée comme ça.

    Merci de m’avoir lue et si vous pouviez faire un petit effort, ce serait chouette parce que j’aime beaucoup l’ATG et je voudrais éviter de me retrouver à entendre ça au détour de propos intéressants.

    • Misteur D dit :

      Hello et merci pour ton message et tes remarques j’en prends bonne note. Si je fais (et je ne suis pas le seul), des erreurs et des blagues vaseuses sur les transgenres, c’est que je suis d’une génération qui connait mal et ne peut comprendre ta situation. N’y voit aucune malice mais j’essayerai de faire plus attention. La seule chose que je me permets de remarquer (avec tout le respect que je te dois) c’est que l’expression « coup de poing dans le ventre » est peut-être un petit peu exagérée. Enfin, OK, je vois le problème de ce type de blagues mais de là à se sentir agresser physiquement et avec violence, ça me fait penser que nos émissions, depuis 80 épisodes, non pas encore démontrées que nous étions tolérants, ouvert d’esprit et progressistes. Ca m’attriste et ça me fait réfléchir à l’avenir…

      • EwieFairy dit :

        C’est très gentil de prendre en compte ma demande et je sais pertinemment que beaucoup de personnes connaissent mal la question transgenre, de ta génération ou de la mienne. Je le sais et c’est pour cela que j’évite de paraître trop radicale dans mes demandes parce que c’est très loin des conceptions habituelles, au point que ça paraît vraiment trop étrange pour être compris.
        C’est pour cela que je ne demande pas qu’on comprenne la question – sauf si on s’y intéresse bien sûr – mais qu’on évite juste les blagues de mauvais goût. Celles-ci ne sont pas méchantes le plus souvent, et la tienne ne l’était pas, mais elles sont tout simplement l’expression même du manque de maîtrise de la question. Quand on maîtrise mal une question, blaguer dessus permet de la rendre un peu plus tangible.

        Si je parle de « coup de poing dans le ventre », c’est juste à cause d’une confiance investie sur le long terme. J’écoute l’ATG depuis six mois et je remonte dans le temps donc j’ai bien écouté une trentaine d’épisodes. Et au bout d’un certain temps, les podcasts qu’on écoute deviennent des compagnons de route et les voix des présentateur·rices prennent une sonorité amicale.
        Et entendre une telle blague de la part d’un podcast que j’apprécie beaucoup est assez violent, d’où mon expression qui peut paraître un peu exagérée, je le reconnais, mais c’est à prendre dans l’ensemble.

        En tout cas, je te remercie de ta volonté de changer un peu les choses, c’est très chouette.

        • Yano dit :

          Je plussoie Ewiefairy à 100%.
          Je suis moi aussi assez choqué d’avoir entendu que les membres de l’ATG ne sont pas éduqués sur les élucubrations issues de la THEORIE du genre et se permettent de rire à la légère, même sans animosité, sur un sujet connexe. Je trouve que l’humour non irréprochable d’un point de vu politiquement correct, c’est à dire selon la propagande orwelienne du moment, doit être interdit car c’est une souffrance énorme pour toute une minorité active et subventionné de la population qui ne sait pas faire la part des choses.
          De la part d’un gendercloud fakegender à tendances Systemfluid.

          Ps : podcast très intéressant, un peu déçu de voir une dame pleine de bonne volontés (qui pavent l’enfer), mais irresponsable puisqu’ininformée sur un sujet autrement primordial que la propagande sur le genre, s’étonner de la corruption en politique quand une certaine grande figure du mouvement écologiste s’est déjà affichée comme étant pédophilie il y a 50 ans et n’a toujours eu aucun problème avec la justice depuis, même s’il à du fuir l’Allemagne récemment : https://www.youtube.com/watch?v=9P7UKzSTwgQ
          Si vous voulez lutter contre la corruption dénoncez déjà le plus violent et dégueulasse, ainsi que très influent en France, réseau qui existe qui est le réseau pédophile, c’est du bon sens.

          Bonne continuation.

      • Ladaline dit :

        J’écoute ATG avec beaucoup de plaisir, et tout comme Ewiefairy, j’ai été dérangée par les mauvaises blagues sur les transgenres, tout particulièrement parce que je vous apprécie et que je n’ai pas compris cette grosse maladresse.

  3. Golgoth13 dit :

    Après avoir invité ses potes talentueux , voilà que c’est au tour de sa baby- sitter , mais où va-t-on ? !!
    Je plaisante bien entendu ! Excellente émission très enrichissante à laquelle une deuxième partie sur l’écologie ( avec Post Carbon j’espère ) serait la effectivement la bienvenue .
    Merci et à bientôt l’ATG !

Leave a Reply