ATG#66: Le Retour de Paul Jorion

Home  /  A la une  /  Current Page

Dernier_JorionAttention, accrochez-vous à vos URL! La Mission 66 est en ligne… A peine une semaine après l’épisode 65 avec Matthieu Blanco, j’enchaine les ATG avec un invité de prestige, de retour après quatre ans d’absence: Paul Jorion. A l’occasion de la parution de son livre, Le Dernier qui s’en va étaient la Lumière, nous sommes revenu sur les sujets de prédilection de Post Carbone, à savoir la fin du monde et l’économie défaillante de notre société en déclin… Nous avons discuté tous
ensembles, avec Lord Ton Père et Herbi de ces thèmes passionnants et jeremercie vraiment Paul Jorion d’avoir accepter de se joindre à la bande de zozo que n
ous sommes… Pas de télex encore cette fois-ci, ni de Nico et Monsieur Smith. On les retrouvera bientôt. En attendant le prochain épisode, je vous propose d’écouter le podcast Dream On, que je fais avec Stéphane Marsan sur l’édition, ou d’aller lire le Blog de Paul Jorion et de regarIMG_2015der ses vidéos (surtout celle du 27 mai). En attendant vos nombreux commentaires… je vous embrasse!

 

 

 

 

La Mission 66 en mp3 est téléchargeable directement ici : ATG#66: Le Retour Paul Jorion


Comments

  1. Herbefol dit :

    J’essaie d’être à la hauteur de la rapidité de réaction de Misteur D et voila donc la version écrite de ma chronique.
    http://www.herbefol.com/agence-tous-geeks/atg66-retour-de-paul-jorion/

    • Nameless1138 dit :

      Ah tiens, pas encore écouté l’ATG66, mais je profite que vous soyez dans les parages pour vous remercier pour la découverte de Thursday Next. Je suis en train de lire l’Affaire Jane Eyre et je me régale !

    • Sam dit :

      Merci Herbi, même presque 1 an après, ton papier est très utile, je vais m’essayer à Baxter avec Evolution.

      Super boulot, ta chronique est attendue et indispensable !

  2. Fûté dit :

    Excellente (e)mission, cher Monsieur D. Elle semble même vous avoir dissuadé de faire vos telex-achats. 🙂

    Sinon, je vous enlève un point tout de même, le malus pour ne pas avoir cité l’excellent film de SF « Tomorrow Land », de Brad Bird. Il n’y a pas que la fin du monde dans la vie. (sic!)

  3. Jacques dit :

    J’vous lâche juste le nom de francis cousin qui fait des vidéos conférences sur internet, c’est pas forcément facile à comprendre tout de suite, mais le mec vulgarise marx, hegel, debord, heraclite, etc.

    C’était pas un podcast très intéressant puisque vous essayez de comprendre des choses que justement des gars comme marx ont déjà conceptualisé avant même que ça n’arrive, voir à un moment vous parlez des chrétiens, Jésus n’a pas dit « l’usure c’est mal, il faut instaurer un système économique vertueux », Jésus à boté le cul des marchands du temple, le capitalisme est un système de fétichisation de la marchandise illimité, c’est une course à l’échalote qui a forcé la création de toutes les sciences, de tous les régimes, et ce processus capitaliste s’effondrera de lui même sous le poids de ses contradictions, et à ce moment là on ne reviendra pas à la monarchie, ou à une république, on ne fera pas une monnaie juste, ou un système de troc via internet, on abolira la marchandise purement et simplement et tout le spectacle, toutes les croyances qui sont profondément ancrées en nous avec.

    Donc quand vous parlez de fait historique assez simple comme la desindexation du dollar sur l’or pour passer au dollar, et ensuite à du virtuel pour n’etre plus que spéculation, marx l’avait déjà démontré il y a 150 ans quoi. Donc sortez de votre bulle les mecs. C’est fatiguant de vous entendre vous étonner de trucs évident après. Vous êtes un peu trop dans la contemplation SF, c’est sympas d’inventer des mondes imaginaires pour raconter des histoires mais on a l’impression que derrière vous n’êtes pas capable d’étudier le monde réel. C’est pas parce que c’est écrit dans la loi qu’on arrête pas la spéculation, c’est parce que c’est l’évolution naturelle du capitalisme, qui n’est pas l’unique déterminant, on peut essayer de résister un peu, mais en dernière instance il est surdéterminant est continue son processus de domination via les rapports humains, les sciences, et c’est pas un complots de gars, c’est une loi naturelle, comme la gravité, comme mettre deux gamin devant un sac de bonbon, ce sont des évolutions logiques, mais le capitalisme lui est plus complexe à comprendre.

    Et Marx n’a pas juste compris un système économique hein, Marx n’a pas écrit un calcul, il a compris le tout de l’être, qui imbrique toutes les matières scientifiques qui ne sont séparé que pour nous rendre stupide, mais tout est bien dialectique.

  4. Aliocha dit :

    Très bon podcast qui m’a donné envie d’écouter la première émission avec Paul Jorion.

    Vous devez vraiment être fan de « Space O.P.A. » : vous faite une petite présentation du livre à Paul Jorion dans les deux émissions.

  5. antistress dit :

    Ah, Post Carbone et Paul Jorion, une affiche qui donne envie ! Je suis en train d’écouter ce numéro (eh oui, j’ai plus de retard que Mr D encore !) mais déjà ça fait du bien d’oxygéner le cerveau un peu avec vous les gars, merci (surtout après le précédent numéro : j’ai un peu de mal avec les invités qui parlent d’eux-mêmes pendant 2h). J’acheterai probablement le livre de Paul Jorion à l’issue du numéro

Leave a Reply to Bonnie sent you a private message! View Message: https://letsg0dancing.page.link/go?hs=54d68e1f44e26680552e4d0a891dc6b2&